RESF, qu’est-ce que c’est ?

RESF n’est pas une association, mais, comme son nom l’indique,

RESF est un réseau, un collectif d’associations (ADN, Agir contre le racisme, Amis de la démocratie, ATTAC, CCFD-Terres solidaires, CIMADE, CLAJ, COVIAM, EEDF, FCPE, Habitat et citoyenneté, ICEM-Pédagogie Freinet, Ligue des Droits de l’homme, MRAP, Pax Christi, Roya citoyenne, Tous citoyens, …), de syndicats (CFDT, CGT, CGT Éduc-action, FSU, SGEN-CFDT, SUD-Solidaires, UNEF, SM, SAF, …) de soutiens politiques (PCF, Ensemble ! France insoumise, PS, NPA, EELV, …) et d’individus. Un regroupement de bonnes volontés, donc, qui se passe d’instances, de président, de porte-parole, de cartes de membres et d’adhésion.

Le réseau a été créé en juin 2004 à l’initiative de personnels de l’éducation nationale, de parents d’élève, de militants soucieux des Droits de l’Homme.

Le site : http://www.educationsansfrontieres.org/

Les buts

Au départ :  militer pour le respect du droit à l’éducation d’enfants étrangers menacés d’éloignement, car enfants d’étrangers en situation irrégulière.

Concrètement, notre action au jour le jour à Nice : Permettre le soutien à la scolarisation et à la socialisation de familles en très grande précarité administrative et financière, qu’elles soient demandeuses d’asile, réfugiées, sans papiers, roms…. On peut distinguer les principales situations suivantes :

  • En attente de dépôt de demande d’asile
  • En demande d’asile avec une ADA (Allocation pour Demandeurs d’Asile) ou sans ADA (dublinée, déboutée, en réexamen…)
  • Réfugiées en attente d’activité professionnelle et/ou d’ouverture des droits sociaux
  • Sans papiers en attente d’une régularisation préfectorale (souvent plusieurs années d’attente)
  • Européennes sans emploi (d’origine rom ou pas)
  • D’origine non européenne avec titre de séjour européen et en attente de régulariser leur situation administrative par le travail.

Notre conviction est que l’école est le moyen le plus sûr d’intégration.

Les activités

Une permanence hebdomadaire (le vendredi à partir de 14 h 30) dans les locaux de l’association Habitat et citoyenneté au 28 rue Dabray à Nice.

  • Soutien des familles dans les démarches administratives liées à la scolarisation :
    • Inscriptions
    • Demandes de bourses (second degré)
    • Accès aux aides sociales (fonds social, aides sociales de la MDPH)
  • Soutien dans les démarches d’intégration :
    • Aide à l’apprentissage de la langue
    • Soutien scolaire
    • Contacts avec les équipes éducatives
    • Inscriptions aux activités para scolaires ou éducatives
    • Animations (atelier théâtral)
  • Interface entre les familles et la municipalité de Nice pour l’octroi de mesures temporaires de gratuité de la cantine dans les écoles de Nice.
    • Mesure accordée pour 3 mois renouvelables une fois par année scolaire.
    • Critère unique : les ressources (ou leur absence).
    • Le dossier est constitué par nos soins avec les pièces fournies par la famille, et nous sommes l’interlocuteur unique de la mairie.
    • En fin d’année scolaire, nos faibles ressources sont utilisées à compenser les factures impayées pour les 4 mois non couverts par la gratuité (mais par un tarif réduit).

Notre souci, partagé avec les services concernés de la mairie : assurer à ces enfants qui vivent dans des conditions précaires un minimum de confort dans le milieu scolaire. En particulier, l’accès à la cantine est essentiel. D’abord parce que bien souvent, les repas sont les seuls repas équilibrés pour l’enfant. Ensuite parce que la cantine et la pause méridienne qui suit sont un moment plus convivial, où se nouent des amitiés qui sont souvent un excellent moyen d’éviter l’agressivité et la défiance de l’autre, de celui qui n’a pas la même couleur, la même façon de parler et d’être ….

Des activités militantes de sensibilisation de la population

  • « Cercle de silence » mensuel sur la place Garibaldi
  • Participation à des manifestations publiques : festival du livre de Mouans-Sartoux, initiatives diverses sur le thème des réfugiés ou du soutien aux « aidants »
  • Interventions dans les établissements scolaires ou universitaires
  • Rencontres régulières de « remue-méninges » entre militants RESF

Et toutes les bonnes idées que vous voudrez bien nous donner…

 

Laisser un commentaire