Les contributions scientifiques sur l’État des Lieux du département sur la thématique Environnement

Environnement

Lundi 29 octobre

Programme prévisionnel

 

 

 

Conférences

9h – Introduction

9h05 L’impact du changement climatique sur la végétation dans la vallée de la Roya; Etat des connaissances, état des lieux

Julien Andrieu (Maître de Conférences HdR, Université Côte d’Azur, ESPACE- Etude des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace)

L’intervention tentera de présenter de manière simple ce que l’on commence à comprendre de l’impact que le changement climatique pourrait avoir eu dans un passé assez récent et pourrait avoir dans le futur, sur la végétation, en concentrant mon propos sur l’extrême est des Alpes Maritimes : la Vallée de la Roya. On reviendra pour cela sur le lien climat végétation dans ce lieu particulier, sur la recherche des impacts observés et sur les modèles pour anticiper le futur.


9h25 – Quelle évolution du risque d’incendie de forêt en zone méditerranéenne française d’ici 2100 ?

Emmanuel Garbolino (PhD HDR, CRC – Centre de recherche sur les Risques et les Crises, MINES ParisTech)

Cette présentation a pour objectif de présenter des résultats de modélisation de l’état potentiel de la végétation d’ici 2100 et, en raison des modifications potentielles, d’évaluer l’exposition des territoires au risque d’incendie de forêt. Quelles conséquences pour la gestion des risques ?


9h45 – Analyse de la transition écologique au port de Nice. La pollution aérienne comme enjeu : progrès et stagnation

Daniel Moatti (Docteur Habilité à Diriger les Recherches, Chercheur associé au SIC Lab Méditerranée, Université Nice Sophia-Antipolis ; Président de l’Association pour la Qualité de l’Air, de l’Environnement et de la Vie ; Membre de la Commission Locale de Proximité et d’Environnement du port de Nice)

La pollution aérienne en provenance de navires dans le port de Nice, surtout durant la période estivale, devient un véritable enjeu de santé publique. Les élus et les acteurs économiques, face à la diffusion des connaissances scientifico-médicales et aux questionnements des citoyens, ont pris conscience de ce grave problème. Des avancées certaines ont lieu comme l’emploi du carburant marin le moins polluant dans le port par deux armateurs, d’autres réagissent en différant les nécessaires investissements techniques et financiers en dépit de la mobilisation gouvernementale, des élus locaux, des associations et du monde médical.


10h05 – La nouvelle Santé Publique

Pr. Christian Pradier (Professeur des Universités- Praticien Hospitalier, Département de Santé publique, CHU de Nice)

Les grandes traditions de santé publique établies au 19ème siècle ont longtemps été éclipsées par les stratégies médicales ou par une focalisation sur les comportements individuels. Avec la charte d’Ottawa, rédigée en 1986 et dont le sous-titre était « vers une nouvelle santé publique », il est établi que « la santé est créée dans le contexte de la vie de tous les jours : là où l’on vit, où l’on aime, où l’on travaille et où l’on joue ». 


Posters

Les Feux de Forêt dans les Alpes-Maritimes

Dennis Fox (Professeur, Université Côte d’Azur, ESPACE- Etude des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace), Pierre Carrega (Professeur émérite, Université Côte d’Azur, ESPACE- Etude des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace) et Nicolas Martin (Maître de Conférences, Université Côte d’Azur, ESPACE- Etude des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace)

En milieu méditerranéen, les incendies de forêt posent un danger pour les végétaux, les habitats et les personnes. Les scénarios de réchauffement climatique prédisent des étés plus longs, plus chauds, et plus secs, et en conséquence des feux de forêts plus fréquents et de plus grande ampleur. De plus, la forte croissance urbaine des Alpes-Maritimes contribue à augmenter le risque d’éclosion de feux de forêt. Ce poster trace l’évolution des feux de forêt, du climat et des interfaces habitats-forêts dans les Alpes-Maritimes depuis 1960 et montre que la stratégie des pompiers ainsi que la politique de planification territoriale portent leurs fruits dans la lutte contre les feux de forêt.


La résistance bactérienne aux Antibiotiques : principes, principales causes, perspectives.

Dr. Véronique Mondain (Praticien Hospitalier, Service des Maladies Infectieuses, CHU de Nice)

La résistance bactérienne aux antibiotiques existe depuis l’utilisation de ces molécules mais se développe de façon épidémique depuis ses 30 dernières années. Après des succès considérables amenés par les antibiotiques dans le domaine de l’espérance de vie, la conjugaison de la diffusion de la résistance couplée à l’absence de découverte de nouvelles molécules aboutit à des perspectives inquiétantes, chiffrées à une dizaine de millions de morts annuels à l’échelle du globe à l’horizon 2050. Les causes de la diffusion de cette résistance sont multiples et complexes mais y participent les productions et consommation dérégulées d’antibiotiques, leur utilisation dévoyée massive dans l’industrie agro-alimentaire, les voyages internationaux. En région niçoise, notre proximité géographique ou nos liens privilégiés avec des pays très touchés sont à l’origine d’une fréquence des résistances supérieure à la moyenne nationale. Y a-t-il des pistes pour maîtriser le phénomène ?


Zéro phyto dans les espaces verts de la Métropole Nice Côte d’Azur

Silvia Pelegri Pedret et Pauline Campesato  (Équipe Agenda 21, Direction du Développement Durable, Service de l’Environnement, Métropole Nice Côte d’Azur)

Par sa politique de l’Agenda 21 en faveur de la préservation de la biodiversité, la Métropole Nice Côte d’Azur n’utilise plus aucun produit phytosanitaire pour l’entretien de ses routes et de leurs dépendances depuis 2012. Les municipalités engagées rencontrent des difficultés pour concilier le mode d’entretien « Zéro phytosanitaire » et les exigences esthétiques des espaces verts. La Métropole vise à la mise en place une série d’actions de sensibilisation et d’échanges pour dépasser ces limites et favoriser cette démarche.


Vidéos

Déployer une approche globale de santé environnementale autour du citoyen : retour d’expérience des projets PLEASE et MUSE – L2SP

Rémy Collomp (Pharmacien, Laboratoire de Soins Pharmaceutiques et de Santé Publique, CHU de Nice) et Thuy Collomp (Pharmacien, Laboratoire de Soins Pharmaceutiques et de Santé Publique, CHU de Nice)

La qualité de l’air extérieur, et depuis plus récemment la qualité de l’air intérieur, sont désormais reconnues comme des priorités de santé publique étant donné leurs impacts sanitaires et économiques. De nombreuses approches, assez peu coordonnées entre elles, sont déployées par l’ensemble des acteurs concernés : instances, industriels, collectivités et citoyens. L’approche présentée est un retour d’expérience d’un projet largement collaboratif à l’échelle d’un territoire (collectivités) traitant la qualité de l’air au travers de la réalisation d’activités physiques: Le projet MUSE Monitoring Urbain Santé Environnement.


Abeilles en danger : comprendre pour agir

Benoit Derijard (Chargé de Recherches CNRS, Université Côte d’Azur, Ecomers- Ecosystèmes Côtiers Marins et Réponses aux Stress ; Association APIS Campus)

Depuis plus de 20 ans on assiste un peu partout dans le monde à  l’effondrement des colonies d’abeilles. En France, on observe actuellement une perte moyenne de 30% des colonies d’abeilles par an  sans qu’on en connaisse l’origine précise : pesticides, parasitoses, pathogènes divers, mauvaises pratiques agricoles, frelons asiatiques, réchauffement climatique ou même ondes électro-magnétiques ? Quelle(s)  est(sont) donc la(les) cause(s) de cet effondrement ? 


Les perturbateurs endocriniens

Pr. Patrick Fénichel (Département d’Endocrinologie, Diabétologie et Reproduction ; INSERM /C3M U1065 ; Hôpital de l’Archet CHU Nice)

Les perturbateurs endocriniens sont des composés chimiques naturels ou de synthèse, présents dans l’environnement domestique quotidien, capables d’interférer avec les systèmes de régulation hormonale, et d’entrainer des effets  délétères sur la santé des individus.