Les contributions scientifiques sur l’État des Lieux du département sur la thématique Alimentation

Alimentation

Mardi 30 octobre

Programme prévisionnel

 

 

 

Conférences

9h – Introduction

9h05 – Impact des enjeux écologiques et climatiques sur l’alimentation en eau de la Métropole Nice Côte d’Azur en rive gauche du Var

Luc Allard (Directeur général de la Régie Eau d’Azur, Métropole Nice Côte d’Azur)

Le périmètre de la  Métropole Nice Côte d’Azur disposait historiquement d’une ressource abondante et de qualité soutenue par les sources de montagne et la fonte des neiges.  Le secteur littoral en rive gauche du Var, de Nice à Monaco trouvait jusqu’alors l’essentiel de ses besoins en eau dans les ressources superficielles prélevées dans la Vésubie à Saint jean la Rivière et transportées par le canal séculaire de la Vésubie, sur 30 km de distance. Les séries chronologiques de débit dans les périodes estivales et en étiage montrent une baisse régulière de la ressource prélevable, avec notamment un une fonte des neiges et un étiage plus précoce, rapproché des périodes de plus fortes concentration touristique du littoral. Par ailleurs, la prévention des crues du Var (crues également liées au changement climatique) passe par la suppression des seuils du cours d’eau dans la basses vallée, avec pour conséquence de remettre en cause le prélèvement de secours du littoral en eau de surface du Var. Un vaste projet est engagé sur une dizaine d’année pour sécuriser l’alimentation de cette grande concentration de population, substituant progressivement des ressources de surface par des prélèvements dans la puissante nappe du Var. Parallèlement des mesures sont déployées dans le haut pays (vallées de la Tinée et de la Vésubie) pour limiter les prélèvements dans le milieu : installation de compteurs individuels pour tous les usagers (permettant une tarification proportionnelle et non plus forfaitaire), suppression des fontaines à écoulement permanent et amélioration des rendements de réseaux. Au-delà du fait que la baisse des prélèvements permet de soutenir les débits des cours d’eau alimentant le littoral, ces mesures permettent aussi de faire face à la baisse significative des ressources constatées dans certaines communes de montagne, tant en étiage estival qu’hivernal.


9h25 – L’agriculture dans les Alpes-Maritimes

Karine Emsellem (Maître de Conférences HdR, Université Côte d’Azur, ESPACE- Etude des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace)

Résumé


9h45 – Surpoids pédiatrique en région Sud PACA, les constats en 2018

Véronique Nègre (pédiatre, CHU Nice, coordinatrice Centres Spécialisés Obésité PACA) et Meggy Hayotte (Université Côte d’Azur, LAMHESS-Laboratoire Motricité Humaine Expertise Sport Santé)

L’obésité est un problème de santé publique majeur et peut débuter dès l’enfance. A cet âge, les déterminants sont complexes et multifactoriels. Ils résultent de la conjonction de facteurs génétiques, épigénétiques, environnementaux incluant les aspects culturels et éducatifs. La prévention et la prise en charge du surpoids pédiatrique doivent donc faire appel à une pluralité d’acteurs. Les 2 Centres Spécialisés Obésité de PACA se mobilisent avec le soutien de l’ARS pour répondre à ces enjeux.


10h05 – L’impact de l’effondrement des colonies d’abeilles sur notre alimentation

Benoit Derijard (Chargé de Recherches CNRS, Université Côte d’Azur, Ecomers ; Association APIS Campus)

Depuis une trentaine d’année, les pays industrialisés sont confrontés à la disparition des abeilles domestiques et sauvages qui sont les insectes pollinisateurs les plus efficaces. Ce service rendu à l’agriculture et à l’humanité est estimé à 153 milliards d’euros/an à l’échelle mondiale. S’il continue à s’accentuer, l’effondrement des colonies d’abeilles va poser de très sérieux problèmes dans certains domaines de production agricole.


Posters

Les jardins collectifs et pédagogiques dans la métropole Nice Côte d’Azur

Silvia Pelegri Pedret et Pauline Campesato  (Équipe Agenda 21, Direction du Développement Durable, Service de l’Environnement, Métropole Nice Côte d’Azur)

La Métropole Nice Côte d’Azur, dans le cadre de l’Agenda 21, a souhaité encourager et accompagner les communes désireuses de créer des jardins collectifs (familiaux, partagés, d’insertion et solidaires) et pédagogiques sur leur territoire. Ces jardins sont une source de lien social, d’économie et d’environnement  avec des échanges de savoirs, de bonnes pratiques, de moments festifs, le développement de la biodiversité urbaine et la lutte contre la pauvreté en offrant un complément de ressources.


 Vidéos

La transition alimentaire et écologique passera par la préservation et l’optimisation du sol, ce réservoir unique de vie, sous-estimé et malmené

Justine Lipuma (Ingénieur biologiste, PhD, CEO MYCOPHYTO)

Les organismes vivants présents dans les sols assurent ensemble un rôle essentiel dans la formation des sols et leur évolution, ainsi que dans le bon fonctionnement des écosystèmes. Une baisse de la biodiversité des sols entraine une réduction de la fertilisation. Cette biodiversité est aujourd’hui fortement appauvrie dans les agrosystèmes de par l’utilisation massive d’intrants chimiques depuis plus d’une quarantaine d’année. De nouvelles méthodes de cultures prenant en considération cette diversité sont la clef pour résoudre les défis de l’agriculture du futur.


Les Associations pour le Maintien d’un Agriculture Paysanne – Les AMAP de Provence
José Florini et Lyliane Milano (Coordination des AMAP du 06)

La crise de la « vache folle » en 2001, ayant entrainé une prise de conscience d’une partie des paysans, victimes des produits phytosanitaires de l’agriculture industrielle, a conduit à la création de la 1ère Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) à Gardanne (13), suivie d’une progression constante du nombre d’AMAP en France et de la création de 19 réseaux régionaux et du réseau inter-régional MIRAMAP. Nous présenterons le concept des AMAP, partenariat entre consom’acteurs et paysans, et leurs 7 valeurs, ainsi que les types d’aliments que l’on peut trouver dans ces circuits-courts dans les Alpes-Maritimes, avant de l’illustrer par l’exemple de l’AMAP Balico de Nice.