Les contributions scientifiques sur l’État des Lieux du département sur la thématique Économie et Consommation

Économie et Consommation

Vendredi 2 novembre

Programme prévisionnel

 

 

 

Conférences

9h – Introduction

9h05 – L’économie des Alpes-Maritimes en quelques chiffres

Marc Morvany (Responsable de l’Observatoire économique et conjoncture-SIRIUS, Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur)

Résumé


9h25 – Alpes-Maritimes et tourisme: entre les (trop)pleins et les vides

Sylvie Christofle (Maître de Conférences, Université Côte d’Azur, ESPACE- Etude des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace)

La Côte d’Azur est un haut lieu du tourisme mondial mais la dynamique littorale insuffle assez peu, sauf notoires exceptions, le Moyen et le Haut Pays maralpins. Ces derniers sont pourtant localisés à quelques kilomètres et à deux heures tout au plus de la Méditerranée, et offrent des atouts « naturels» et culturels de qualité : paysages, authenticité, villages perchés, montagne… et parc national du Mercantour.


9h45 – Les communs comme outils de la transition écologique et citoyenne

Geneviève Fontaine (Université Paris Est Marne La Vallée, Laboratoire ERUDITE ; chargée de recherche à l’Institut Godin ; coordinatrice du centre de R&D territoriale de TETRIS à Grasse)

Depuis l’attribution du prix Nobel d’économie à Elinor Ostrom en 2009, les praticiens et les chercheurs redécouvrent les communs comme forme d’action collective capable de prendre en charge efficacement la gestion durable de ressources. Ce mode d’organisation économique qui se distingue à la fois de la gestion privée et de la gestion publique, concerne des ressources naturelles mais aussi des ressources informationnelles (Wikipédia), des infrastructures (plateformes numériques, friches urbaines…), des ressources sociales (santé, savoir-faire…). Comment se saisir de l’outil des communs pour la transition écologique et citoyenne dans les Alpes-Maritimes ?


10h05 – L’Economie Sociale et Solidaire (ESS) dans le département des Alpes Maritimes : état des lieux  d’une forme d’économie au service de la transition écologique et solidaire.

Valérie Tétu (Chargée de mission Economie Sociale et Solidaire à la Communauté d’Agglomérations du Pays de Grasse)

L’économie sociale et solidaire c’est 10% de l’emploi privé dans le département des Alpes Maritimes, 30 350 personnes salariées et  2820 établissements employeurs. Au-delà des chiffres qui rappellent son poids non négligeable, l’ESS se présente comme une alternative, une autre façon de penser le développement économique local tout en visant une transformation sociétale. Bien que plébiscitée sur notre territoire, force est de constatée que l’ESS connait aujourd’hui un développement contraint. Entre aspirations et contraintes, quel avenir pour cette économie dans notre département ?


Vidéos

Biotechnologie marine, source d’économie locale durable, quels enjeux pour l’avenir ?

Michèle Barbier (Biologiste, Directrice de l’Institut de Science et Ethique ; Commission Internationale pour l’Exploration Scientifique de la Mer Méditerranée)

La biodiversité marine a le potentiel de fournir durablement une richesse considérable et des opportunités commerciales aux économies locales. Les organismes marins sont déjà largement commercialisés et de nombreux produits sont utilisés par l’homme pour un large éventail d’applications telles que les aliments, les carburants renouvelables, les cosmétiques, les neutraceutiques, les produits pharmaceutiques et l’aquaculture.   En raison des problèmes de propriété intellectuelle non résolus : qui possède les ressources génétiques marines et leurs produits chimiques et qui obtient l’accès aux données sur les connaissances, de nouvelles recommandations juridiques et politiques ont été élaborées permettant un accès et une utilisation juste et équitable en permettant d’assurer la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine.


« Les gazelles vertes » dans l’écosystème niçois

Awatif Benkourrad (Doctorant, Université Côte d’Azur, GREDEG-Groupe de Recherche en Droit, Economie, Gestion) et Jackie Krafft (Directeur de Recherches CNRS, Université Côte d’Azur, GREDEG-Groupe de Recherche en Droit, Economie, Gestion)

La présentation sera dédiée à dresser un portrait des gazelles vertes, i.e. ces firmes à forte croissance qui ont une activité dans les secteurs environnementaux : combien sont-elles ? Qui sont-elles (âge, taille, activité, etc.) ? Quel est leur profil d’évolution dans le temps (survie, insertion dans des réseaux d’innovation, relations avec les entreprises de leur écosystème ?) Quelle est leur contribution estimée à la croissance économique et à la croissance de l’emploi ?


La gestion territoriale des emplois et des compétences : le cas de la Côte d’Azur

Sabrina Loufrani-Fedida (Professeur des Universités en Sciences du Management, Université Côte d’Azur, IAE Nice Graduate School of Management, GRM)

L’objectif de cette présentation est d’informer et de sensibiliser les citoyens à la gestion territoriale des emplois et des compétences (GTEC) qui est en cours de développement depuis 2008 sur le département des Alpes-Maritimes. Pour ce faire, je dresserai un état des lieux de la situation des actions et pratiques de gestion des ressources humaines (GRH) organisées en réseau, grâce aux coopérations entre les organisations du territoire de la Côte d’Azur.